AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 [Science-Fiction] Le cycle du non-A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orakthy
N e w b i e
N e w b i e
avatar

Masculin Messages : 42
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 31
P'tit nom : Jonathan

MessageSujet: [Science-Fiction] Le cycle du non-A   Dim 10 Juil - 20:01

Le Cycle du Ā(prononcé non-A)
De A.E Van Vogt

Il comprend trois romans : Le Monde du Ā, Les Joueurs du Ā et La Fin du Ā


Approche générale des thèmes exploités dans l'oeuvre :

  • La philosophie non-Aristotélicienne (voir résumé plus bas).

  • La société anarchique parfaite en tant qu'évolution de la démocratie.

  • La recherche d'identité

  • La politique interstellaire

  • L'évolution du cerveau humain

____________________________________________


Explication du terme non-A :

Le philosophe grec Aristote a établi un système du monde dualiste. Par exemple, une personne est bonne ou mauvaise, le ciel est bleu ou non, la température est chaude ou froide, etc. Ce système est dit aristotélicien. L'approche contraire, consistant en un examen sémantique de la réalité est dit "non-Aristotélicienne" ou "non-A".


____________________________________________


Quatrième de couverture :

XXVI siècle. En prenant part aux jeux de la machine dans l'espoir de décrocher une place sous le soleil de Vénus, Gilbert Gosseyn découvre qu'il n'est pas l'homme qu'il a toujours cru être. Ses souvenirs ne lui appartiennent pas, son épouse, qu'il croyait décédée, ne l'est pas, et d'ailleurs, ce n'est même pas sa femme ! Pourtant, il comprend vite qu'il n'est qu'un pion au sein d'un vaste complot, dont la finalité lui échappe. Un pion ou la pièce maîtresse ? Jalon majeur de l'œuvre de Van Vogt, immense classique de science-fiction, Le cycle du Â, qui comprend Le monde des Â, Les joueurs du  et La fin du Â, est ici publié pour la première fois dans son intégralité, dans les traductions de Boris Vian revues par Jacques Sadoul.


____________________________________________


Avis personnel :

Je vais vous donner mon avis sur le cycle entier et non volume par volume, le tout étant difficilement dissociable.

Tout d'abord concernant le style littéraire, j'ai été très agréablement surpris ! J'ai toujours eu assez peu le gout de la littérature. Il n'y a que quelques œuvres qui m'ont vraiment attirées de par leur style, Dune et Sherlock Holmes par exemple.
Ici pas de licence poétique en "la douce rosée née du repli de son oeil vint mourir sur les sommets du relief de son visage", non c'est un style clair, épuré, direct, rapide. Et pour moi qui ai toujours eu un esprit plus orienté vers la science que vers la poésie c'est un plaisir sans bornes. Donc premier bon point, en ce qui me concerne, le style littéraire très clair et fluide, sans fioritures.

Ensuite, l'histoire en elle-même, bien qu'elle ne m'aie pas passionné durant les 20 premières pages, s'enfonce rapidement dans une intrigue surprenante. En lisant le quatrième de couverture, je me suis dit que ça allait être un peu bateau, une histoire de mémoire perdue, un type qui recherche ses souvenirs, ...etc. Mais en réalité cet aspect occupe à peine les deux premières chapitre du premier tome. Très vite des choses mystérieuse commence à se produire. Entre le président de la terre, la machine des jeux, un mystérieux joueurs d'échec galactique dont Gosseyn semble être le pion et des hommes venus de frontières beaucoup plus lointaines que celles dont chacun pourrait se douter, se mettent en branle les rouages de plusieurs machinations aux enjeux tantôt triviaux et tantôt capitaux pour la survie même de l'humanité. Et étrangement, toutes ces intrigues semblent s'imbriquer les unes dans les autres autours du héros...

Oh ! Puis l'absence de romance-obligatoire ! Je ne sais pas si je suis le seul à trouver qu'une romance est souvent superflue dans une histoire, qu'elle a tendance à banaliser à outrance un sujet qui pourrait être passionnant. Et bien là j'ai été ravi, pas de fricotage et d'intrigue amoureuse ! Mieux même, l'approche des relations hommes-femmes via la sémantique générale telle que présentée dans le bouquin rend le héros totalement étranger à toute forme d'influence féminine. C'est pas misogyne pour autant, attention. Ce n'est surement pas un point important mais ça m'a fait plaisir xD

Les bémols ou plutot LE bémol, se situe en fait, pour moi, dans le troisième roman. Les deux premiers s'imbriquent parfaitement l'un dans l'autre avec une logique sans faille. Ils laissent d'ailleurs, à la fin, une ouverture sur un univers plein de possibilités.
Mais alors le troisième... il a un peu le gout d'un téléfilm voulant ressembler à star trek. Ya des bonnes idées mais l'ensemble n'est pas passionnant. Le tension et le suspens qu'on trouvait dans les deux premier est ici presque inexistant. Pire, on sent carrément venir le dénouement à des kilomètres.


____________________________________________


Dans l'ensemble, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce cycle. Il est intriguant, rythmé et stimulant. Même si les idées développées le sont d'un point de vue purement littéraire, loin de toute réalité scientifique, il pousse à vouloir en découvrir davantage sur la sémantique.

je le conseil aux fans de science fiction, si il ne l'ont pas déjà lu : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Science-Fiction] Le cycle du non-A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le cycle arthurien
» [ Cycle de l'Ibis ]-> Quatrieme Partie ! Chapitre 2 !
» Kurtz Katherine - Roi de folie - La trilogie des rois 1 - Cycle des Derynis [Lecture commune de juin]
» Masterton Graham - Manitou - Le cycle de Manitou T1
» Le cycle Arthurien : les sources
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oh please, Be a geek ! :: Romans-